Le site du Moulin du Cher

En 1992 le Conservatoire d'Espaces Naturels du Limousin (CEN) a acheté cette propriété de trois hectares sur laquelle subsistait un vieux moulin à eau datant de la Révolution Française, la maison du meunier et le four à pain.
Le moulin, construit dans la prairie en bordure de la rivière Corrèze, est alimenté par un bief qui amène l'eau captée en amont. L'eau est ensuite restituée à la rivière par un aqueduc souterrain construit sous la prairie. Le bief, l'aqueduc et les bâtiments sont bâtis en belles pierres de granit de la région.
La toiture et les planchers du moulin ont été restaurés en 1993 ; des artisans locaux ont réalisé en plusieurs fois quelques travaux de consolidation de la maçonnerie, en particulier du côté de l'entrée d'eau.
le moulin

La maison du meunier et le four à pain sont implantés en bordure de la route départementale 142.
Le four à pain a été partiellement remis en état par des bénévoles.
La maison du meunier est toujours en attente de fonds pour entreprendre sa restauration.

la maison du meunier le four à pain

La motivation de l'achat de ce domaine par le Conservatoire a été la sauvegarde d'un lieu de reproduction de deux importantes colonies de chauves-souris qui viennent chaque été donner naissance à leurs petits sous le toit du vieux moulin.
Les deux espèces de chauves-souris qui logent dans le moulin sont le Grand Rinolophe et le Murin à oreilles échancrées. Les deux colonies, de quelques centaines d'individus, arrivent sur le site à la fin du printemps et repartent au début de l'automne pour hiverner dans des lieux non encore répertoriés.
La quiétude du lieu et la chaleur du toit sont propices à l'élevage des jeunes. Dès la tombée de la nuit, le cours de la rivière bordée de grands arbres et la proximité de prairies environnantes ou paissent bovins et brebis sont des terrains de chasse aux insectes favorables au bon développement des petits et à l'accumulation de réserves pour l'hiver.

(cliquer sur les photos pour les agrandir)